CERTIFIÉ CGP PAR LA VAE

Validation des acquis de l’expérience (VAE)

pour la délivrance de la certification professionnelle

CONSEILLER EN GESTION DE PATRIMOINE

 

Résultats de la VAE pour la délivrance de la certification professionnelle “Conseiller en gestion de patrimoine”

 

Il n’y a pas eu de présentation de dossier de VAE durant un jury  de CGPC en 2020.

Les résultats de la VAE pour l’obtention de la certification professionnelle   “Conseiller en gestion de patrimoine” en 2019 sont les suivants :

 

Candidats 4
Validation totale 75%
Validation partielle 25%
Refus

 

 

La validation des acquis de l’expérience à CGPC

 

1) Définition

 

Inscrite dans les articles du Code du Travail L 6111-1 ; L 6411.1 et suivants, R 6412-1 et suivants, la VAE s’impose comme une voie d’obtention d’une certification professionnelle enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), au même titre que la formation initiale, qui comprend l’apprentissage, et la formation professionnelle continue.

 

Qui est concerné́ ?

 

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée – que l’activité ait été exercée de façon continue ou non.

Plus précisément, et quel(s) que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification, pour demander la validation des acquis de son expérience il faut :

– avoir exercé des activités professionnelles salariées (CDI, CDD, intérim), non salariées, bénévoles ou de volontariat, ou inscrites sur la liste des sportifs de haut niveau mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport ;

– ou avoir exercé des activités dans le cadre de responsabilités syndicales (par exemple, les délégués syndicaux), d’un mandat électoral local ou d’une fonction élective locale.

L’inscription du candidat dans une démarche de VAE est effectuée au terme d’une procédure de recevabilité de sa demande. Cette décision de recevabilité du candidat relève de l’organisme certificateur CGPC.

Cette décision ne préjuge pas de l’obtention de la certification, décision qui ne relève que de la compétence du jury.

 

Pour quelle certification ?

La certification « CONSEILLER EN GESTION DE PATRIMOINE », enregistrée au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP) niveau 7 et délivrée par CGPC (Fiche RNCP 28026)

 

Remarques

  • L’expression « en rapport avec la certification visée » doit être interprétée comme en relation avec tout ou partie des activités concernées par le référentiel professionnel de la certification. Ce rapport s’établit lorsque le candidat peut identifier et prouver l’exercice de ces activités au moyen de bulletins de salaire pour un salarié, attestation d’organisme collecteur de cotisations… Toutefois, c’est l’activité́ globale du candidat qui est prise en compte et non une lecture point par point des tâches ou des missions effectuées.
  • L’activité́ bénévole est « une activité́ en direction d’autrui, non salariée, non soumise à̀ l’obligation de la loi et librement engagée en dehors du temps professionnel ou familial. Si cette activité́ est exercée dans le cadre d’une association, le bénévole ne doit être soumis à̀ aucun lien de subordination juridique.
  • Toute personne peut également demander la validation des études supérieures qu’elle a accomplies, notamment à l’étranger.
  • Les mères de famille et les personnes chargées de famille élevant ou ayant élevé un ou plusieurs enfants bénéficient du dispositif de la VAE dans les mêmes conditions d’aptitude et de délai que les personnes engagées dans la vie professionnelle.

 

  • La VAE est tout à la fois :
    • Un droit individuel de toute personne souhaitant faire reconnaitre ses acquis de l’expérience en vue de l’obtention d’une certification ;
    • Une voie d’accès à la certification prévue dans un cadre règlementaire, un acte officiel ;
    • Une procédure propre à̀ chaque certificateur visant à̀ vérifier, évaluer et certifier des compétences par une autorité́ indépendante et souveraine qu’est le jury de validation.
    • « La validation produit les mêmes effets que le succès à l’épreuve ou aux épreuves de contrôle des connaissances et des aptitudes qu’elle remplace » (Cf. Code de l’Éducation, article L613-4).

 

 

2) La procédure de VAE pour un candidat

 

1. La recevabilité́ de la demande

C’’est le premier acte administratif. CGPC instruit la recevabilité́ du dossier du candidat. La recevabilité de la demande valable un an. La durée de constitution d’un dossier est de 8 à 9 mois.

Le dossier de demande de validation présenté par le candidat explicite, en se référant au référentiel de la certification, les connaissances, compétences et aptitudes acquises au cours des études ou par l’expérience.

 

Le dossier de recevabilité comprend :

1° Un formulaire de candidature dûment renseigné avec la signature manuscrite ou électronique du candidat ;

2° Les documents justifiant de la nature et de la durée des activités exercées par le candidat en rapport direct avec la certification visée, les attestations de formations suivies antérieurement distinguant la durée des périodes de formation initiale ou continue réalisées en situation de travail, en rapport direct avec la certification visée et, le cas échéant, les certifications ou parties de certifications obtenues antérieurement attestant de la maîtrise d’un ou plusieurs blocs de compétences constitutifs de la certification visée . Pour la validation des études, le dossier comprend les diplômes, certificats et toutes autres pièces permettant au jury de validation d’apprécier la nature et le niveau de ces études. En particulier, lorsque les études ont été suivies dans le cadre défini par l’Union européenne pour favoriser la mobilité, dans un autre État européen, le dossier comprend l’annexe descriptive du diplôme et les attestations certifiant les crédits européens obtenus représentatifs des études suivies.

Un candidat ne peut déposer qu’un seul dossier de recevabilité pendant la même année civile et pour la même certification professionnelle. Pour des certifications professionnelles différentes, il ne peut déposer plus de trois dossiers de recevabilité au cours de la même année civile. Ces obligations et l’engagement sur l’honneur du candidat à les respecter sont rappelés sur chaque formulaire de candidature à une validation.

 

Le dossier de recevabilité est disponible sur :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R10282

La notice explicative est accessible sur :

http://www.vae.gouv.fr/IMG/pdf/notice_51260_02.pdf

 

L’examen du dossier de recevabilité est réalisé par CGPC, l’organisme certificateur. Il consiste d’une part, à contrôler la conformité de la durée effective d’activité par rapport à la durée requise et, d’autre part, à vérifier le rapport direct des activités déclarées par le candidat avec le référentiel d’activités de la certification.

CGPC, se prononce, dans un délai de deux mois à compter de la réception de la demande, sur la recevabilité du candidat à la validation des acquis de l’expérience. A l’expiration de ce délai, l’absence de réponse vaut recevabilité de la demande (art L 6412-2 Code du Travail).

Lorsque la candidature est recevable, CGPC, indique au candidat la durée de validité de cette recevabilité, à l’expiration de laquelle le candidat doit renouveler sa demande ou solliciter sa prorogation si le contenu du référentiel de la certification est demeuré inchangé. Il propose au candidat au moins une date de session d’évaluation dans les douze mois suivant la date d’envoi de la notification de la décision favorable sur la recevabilité ou de la naissance d’une décision implicite de recevabilité.

 

2. La réalisation du dossier de validation : le candidat inscrit rédige le dossier professionnel en se référant aux blocs de compétences du référentiel de la certification, décrits ci-après :

 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences
RNCP28026BC01 Compétences :
  • Présenter le déroulement et les objectifs de l’audit patrimonial
Auditer le patrimoine d’un client • Identifier le projet patrimonial à court, moyen et long terme et les préoccupations patrimoniales
  • Recueillir l’ensemble des informations relatives à sa situation familiale et patrimoniale
  • Déterminer le profil financier du client, l’appétence au risque et la durée du placement « horizon temps »
  • Identifier les contraintes juridiques, financières, fiscales, « vie privée » et psychologiques inhérentes au client
RNCP28026BC02 Compétences :
  • Établir un bilan patrimonial
Analyser la situation patrimoniale • Analyser les stocks (actif/passif)
  • Analyser les flux (le budget)
  • Déterminer la capacité d’endettement
  • Déterminer la capacité d’épargne
  • Analyser la situation juridique, sociale, familiale, civile et fiscale
  • Construire des solutions juridiques et/ou financières adaptées aux objectifs du client
  Modalités d’évaluation :
  Étude de cas, évaluation à partir d’une situation patrimoniale à analyser :
  Durée totale de l’étude de cas : 4 heures
 

Le candidat doit produire un bilan, un diagnostic et des préconisations. Les éléments seront validés par un jury composé de deux professionnels.

 

 

RNCP28026BC03 Compétences :
  • Commenter l’analyse du bilan patrimonial
Expertiser la stratégie patrimoniale • Présenter le diagnostic en lien avec les objectifs patrimoniaux du client
  • Présenter et justifier les préconisations patrimoniales
  • Valider le plan d’actions patrimoniales
   
RNCP28026BC04 Compétences :
  • Créer une veille juridique, sociale, fiscale et économique
Suivre et développer la clientèle • Mettre à jour le bilan patrimonial
  • Adapter les solutions patrimoniales en fonction des évolutions de la situation du client
  • Prospecter les cibles patrimoniales

 

3. L’accompagnement

C’est un droit qui permet aux candidats qui le souhaitent d’être assistés dans leur démarche de VAE, notamment dans l’élaboration de leur dossier professionnel. Sur votre demande, CGPC peut vous mettre en relation avec un accompagnateur de VAE.

L’accompagnateur vous apportera l’aide méthodologique utile pour montrer en quoi votre expérience professionnelle et personnelle témoigne de compétences identiques à celles visées dans le référentiel de la certification, pour renseigner l’ensemble de votre dossier de validation et pour préparer votre entretien avec le jury.

Vous trouverez ci après les premiers éléments d’aide méthodologique :

4. L’entretien du candidat avec le jury de VAE

Les procédures d’évaluation doivent permettre au jury de vérifier si les acquis dont fait état le candidat correspondent aux aptitudes, compétences et connaissances exigées par le référentiel de la certification « Conseiller en gestion de patrimoine ».

Le jury se prononce au vu du dossier professionnel constitué par le candidat, à l’issue d’un entretien de 60 minutes avec ce dernier et d’une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.

Le jury décide de l’attribution ou de la non attribution de la certification visée. Il peut délivrer une ou plusieurs parties identifiées de certification attestant de l’acquisition d’un ou plusieurs blocs de compétences. Dans le cas d’une validation partielle, le jury identifie les aptitudes, compétences et connaissances devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire en vue de l’obtention de la certification visée.

Le jury indique, dans le relevé́ de décisions, la liste des connaissances, aptitudes et compétences manquantes et fournit des indications ou des préconisations concernant la ou les façons dont le candidat peut faire la démonstration de l’atteinte de celles-ci dans un dossier.

En cas de plagiat du dossier de validation, CGPC organisme certificateur, peut, après que le candidat a été mis en mesure de présenter ses observations, refuser de délivrer ou retirer la certification ou les parties de certification attribuées par le jury.

La décision du jury est notifiée au candidat par CGPC. En cas d’obtention partielle de la certification, les parties de certification obtenues de manière définitive font l’objet d’attestations de compétences remises au candidat.

Les parties de certification obtenues sont acquises définitivement.

Le jury est composé au moins de deux représentants qualifiés des professions. Lorsque des personnes appartenant à l’entreprise ou à l’organisme où le candidat exerce son activité, ou ayant accompagné le candidat dans sa démarche, sont membres de ce jury, elles ne peuvent participer à ses délibérations concernant le candidat concerné.

 

5. La planification du processus de VAE

L’engagement en VAE nécessite une planification rigoureuse. Le tableau ci-après vous permettra de suivre les différentes étapes et les moments clés de votre démarche :

Le tableau de bord de ma démarche VAE (DOC – 78 ko)

 

6. Les tarifs

Le coût d’une procédure VAE (incluant un accompagnement) est de 2496€ nets de TVA

Pour toute demande de VAE, vous pouvez contacter :  erikaarcaini@cgpc.fr

 

7. L’accessibilité pour les personnes handicapées

Si vous êtes en situation de handicap, précisez-le à l’occasion de votre demande.

Vous serez mis(e) en relation avec notre référente handicap pour un accompagnement plus personnalisé

Share This